Une troisième vie pour « le Seigneur d’Amay »

L’ancien café « Au Seigneur d’Amay » va être restauré et sera une annexe du « Forum ».

Maison patricienne au XIXe siècle puis café au XXe, ce bâtiment classé datant du XVIe siècle et situé dans le « Carré » de Liège est inoccupé depuis 2001. Mais à l’initiative du ministère du Patrimoine de la Région wallonne, celui qui fut baptisé « Au Seigneur d’Amay » en souvenir d’un de ses propriétaires du XVIIe siècle va retrouver une nouvelle vie.


(cliquer sur l’image pour la vidéo RTC)
Vie culturelle…

« Pour moi qui ai effectué mes études dans le centre-ville de Liège, le café « Au Seigneur d’Amay » représente beaucoup« , explique en souriant Jean-Claude Marcourt, ministre du Patrimoine de la Région wallonne, « il était grand temps de refaire de ce lieu ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : un lieu de vie.« 

Au terme des travaux de restauration, qui devraient durer jusqu’en 2010-2011 et qui se feront dans le respect du style ancien de l’endroit, ce bâtiment servira d’annexe pour les activités du « Forum ». Outre des réceptions VIP, de nombreux concerts acoustiques et intimistes pourront y être organisés pour un public de 30 à 40 personnes.

…et professionnelle

Par ailleurs, la salle pourra également être louée. Comme le précise Jean-Claude Marcourt, « il s’agira de faire vivre ce lieu le plus possible. S’il ne sert qu’une fois par semaine, nous aurons manqué notre objectif. Le Forum a d’ailleurs déjà conclu des partenariats avec la bibliothèque des Chiroux.« 

La réhabilitation du bâtiment ne comprend pas que la rénovation de l’ancien café.
La cour intérieure sera entièrement recouverte d’une baie vitrée tandis que la partie se trouvant de l’autre côté de la cour (entrée rue Tête-de-Bœuf) sera transformée dans un style beaucoup plus contemporain.
Il est ensuite prévu qu’elle soit occupée par les bureaux de l’Institut du Patrimoine wallon (IPW).

D’après lalibre.be
Advertisements

4 thoughts on “Une troisième vie pour « le Seigneur d’Amay »

  1. Effectivement, l’esprit festif de l’ancien café (de mes souvenirs estudiantins) me semble bien éloigné de cette nouvelle conception … :-/
    Toutefois, mieux vaut cela qu’un abandon de plus du patrimoine liégeois !

    J'aime

  2. Les événements organisés par les Chiroux (et, il me semble avoir lu ailleurs, par la maison du jazz) ne sont pas élitistes au niveau du coût (de plus, avec article 27, il y a même moyen d’assister à un spectacle pour moins cher qu’une bière). Y aller devient dès lors affaire de goût personnel. Des cafés, heureusement, il en reste dans le carré, même s’ils sont menacés par les magasins pour une certaine « élite » 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.