4 thoughts on “Liège dans les années 60

  1. Original… mais hélas, je trouve que les années 60 n’ont pas été les plus glorieuses pour l’urbanisme liégeois…
    Quelques gros horribles buildings qui détruisent complètement le paysage urbain ont été malheureusement construits à cette époque là… Et personne n’a l’air d’avoir le courage de vouloir les raser… :-/

    J'aime

  2. mais Liège n’est ce qu’elle est que grâce à son passé et les années 60, même si elles ne furent guère les meilleures, furent des années bien marquantes, au niveau de l’urbanisme.
    Raser, ne pas raser, le débat est ouvert…

    J'aime

  3. Sans compter que, personnellement, je trouve les alignements d’immeubles – généralement médiocres – des quais et boulevards bien plus destructeurs du paysage (cfr les vues perdues sur le Mont St Martin, l’abbaye de St Jacques, la colline de Cointe depuis le pont de Fragnée, etc), plus encore quand elles se mêlent encore (et mal) avec des résidus des périodes précédentes, que les quelques tours qui marquent la ville de modernité, où qu’elles soient placées d’ailleurs. C’est une modernité qui a un peu vieilli mais qui ajoute quelque chose au skyline de la ville et constitue des repères modernes, comme les clochers précédemment.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.