Fier d’être Liégeois ?

Missing image
Tu sais que tu es Liégeois quand :

– Tu cherches dans une autre ville un bon Dagobert, des boûquèttes
ou on bon bokè d’blânke dorêye.
– Quand tu as une envie ravageuse d’une bonne tartine de Herfff
avec sirop de Liéche po n’nè fin on stron d’poye !
– Quand tu es devant la nouvelle gare Calatrava et que tu penses :
Qui c’est lêd.
– Quand tu sais qu’un chantier prévu pour deux ans durera 10 ans
(louk po l’ plèce St Lambèrt !).
– Quand tu te tapes La Batte, le dimanche matin, pour bouffer un pain
saucisse bien gras après une bonne virée dans le Carré et que plus
rien ne tourne rond …
– Quand tu te souviens que quand tu étais p’tit, tu allais faire tes
commissions au GRAND BAZAR, comme tout le monde !
– Quand tu racontes à un collègue que tu as passé le WE avec le
p’tit à la Citadelle, parce qu’il avait 39 de fiêffff !
– Quand tous les jeunes (et les moins jeunes) se réjouissent de voir
arriver octobre pour faire LA FOIRE.
– Quand tu es persuadé que le pèkêt et les Princes-Evêques, c’est typiquement liégeois.
– Quand, pour toi, le carré est une cours de récréation géante que tu as
fréquenté, que tu fréquentes ou que tu fréquenteras de façon additive,
pendant une série d’années
– Quand tu as un arc-réflexe qui se déclenche dès que quelqu’un demande :
A-s’ veyou l’torê ?
– Tu vois bien ce qu’est une trémie mais tu ne peux pas clairement
expliquer la différence avec un bièss tunnel sous un pont.
– Tu dis que tu es liégeois, même si tu viens de Baelen, des Fourons,
de St-Vith ou de Burdinne.
– Tu trouves ça normal qu’il y ait une mairie en République Libre d’Outremeuse.
– Tu répètes à tout l’ monde que le 15 août, ce n’est plus ce que
c’était dans l’ temps mais tu y vas quand même, du 14 au soir jusqu’au 17 au matin.
– Tu sais ce que veux dire oufti mais que tu ne peux pas le traduire, ni t’arrêter de le dire…
– Tu ne comprends pas que la gauff’ au suc’ soit moins connue des
touristes que la gaufre de Bruxelles.
– Tu as l’habitude de manger des frites sauce lapin, une chique sur un
bois, une mitraillette, des lacquemants, des gosettes aux pommes.
– Tu sais où a été inventé le zizi coincoin.
– Tu sais qu’aller manger un boulet à la liégeoise chez Lequet, un
dimanche matin, c’est de la folie furieuse.
– Tu t’y r’trouves dans les quais du canal, de la Meuse et de la
Dérivation, sans te tromper.
– Tu ne te fais plus flasher au tunnel sous Cointe.
– Tu retrouves la Passerelle même dans le brouillard, la nuit, de dos,
sans les mains, mort-saoul.
– Tes parents, tes oncles et tantes sont tous nés à Bavière.
– Tu es sûr d’être certain que le Standard a été, est et sera toujours
Champion…
– Tu sais qui est né en 760 entre deux pavés du Djus-d’la-Moûse, a
poussé son premier cri pour réclamer du pèkêt èt a l’tièsse près
dè bonèt.
– Tu connais la suite de cette phase : « Liège, tu dois Notger au Christ, et
tout le reste… « 

(Merci Virginie pour cet envoi sympa !)

One thought on “Fier d’être Liégeois ?

Les commentaires sont fermés.