Un lundi de Toussaint

Lu ce dimanche soir sur Lameuse.be :

Le cimetière de Robermont est le plus important de la ville de Liège.
Fleurs à la main, nombreux sont ceux qui s’y sont pressés pour célébrer la mémoire de leurs proches ou pour entretenir la tombe.
Pourtant, selon Gilbert Wintgens, l’un des fossoyeurs du cimetière, il y avait moins de monde que les autres années. Seuls les plus âgés restent attachés à cette tradition multiséculaire.

J’y étais et c’est vrai que j’ai fait le même constat concernant les visiteurs.
Par contre, j’en ai ramené cette photo…

Missing image

2 thoughts on “Un lundi de Toussaint

  1. Cette image me touche particulièrement, et nous savons tous deux pourquoi, Hollynx…
    Par contre, je suis personnellement contre les « traditions ». Je ne vais pas me mêler à la foule (même réduite) des « gens de la Toussaint », alors que c’est d’ailleurs le 2 novembre que, selon la religion catholique, on devrait honorer les morts : je préfère me rendre à Robermont un jour ensoleillé d’été et avoir une pensée pour un être disparu, seul, devant la pelouse qui a reçu ses cendres.
    Tant pis pour les fleuristes d’un jour !

    J'aime

  2. Je suis allé en banlieue (Vau /s Chèvremont) et dans les Ardennes, et j’ai fait le constat inverse: beaucoup de familles complètes.
    Bah, Owen, ça n’empêche pas d’y penser aussi à d’autres moments, voire d’y faire une virée. Moi, j’aime la Toussaint car c’est l’occasion de retrouvailles familiales. Mais peut-être est-ce plus typique en Ardennes…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.