Un phare à Liège ?

Cette photo est un montage mais ne désenchantez pas, elle pourrait bien devenir réalité car Liège envisage sérieusement de placer un phare à Cointe.

En effet, 2014 verra la commmémoration de la Première Guerre Mondiale. A cette occasion, grâce au phare, le monument Interallié serait mis en valeur et rendu visible
à différents endroits de Liège, un peu à la façon de la tour Eiffel.

Les autorités qui s’occupent du projet prévoient une portée de 30 kilomètres pour les faisceaux
lumineux, ce qui rentrerait parfaitement dans le plan lumière de la ville et son appartenance au réseau LUCI, sorte de réseau international des communautés urbaines
illuminées.

Personnellement, habitant depuis toujours au pied du mémorial, je suis preneuse à 100% mais vous, qu’en pensez-vous ?

Si vous avez envie de participer au référendum paru dans Today in Liège et voir ce que d’autres Liégeois ont donné comme avis
concernant ce projet, cliquez
ICI.

13 thoughts on “Un phare à Liège ?

  1. Effectivement, selon une étude de la SPA de Nouvelle-Papouasie, le phare de Liège pourrait avoir un impact négatif sur le retour du Bo-n’ga, espèce nocturne disparue depuis 352.741 ans … :-/

    J'aime

  2. Je trouve que l’ idée est bonne, ce sera comme a paris, une attraction qui attirera peut être du monde.
    Puis, au détracteurs je dit ceci, il deviendra peut être nécessaire ce phare en cas de montée brusque des eaux due a la fonte des glaciers, nous aurons déjà notre phare a Liège.
    Restons positif et disons nous que l’ on a raté 2017 a cause de l’ argent, on aura peut être ce phare après tout.

    J'aime

  3. C’est pour préparer la montée des eaux dû au réchauffement de la planète ?
    Ils n’ont rien d’autre à faire que de dépenser de l’argent pour des conneries pareils ?
    Et vous êtes prêt à payer !
    Réveillez-vous ! bon sang

    J'aime

  4. C’était avant les dernières élections qu’il fallait se réveiller !
    Les Liégeois, dans leur apathie congénitale, ont reconduit la même majorité qui a loupé Liège Culture 2015 à Mons et l’Expo 2017 à Astana … Rien que ça !
    Alors, fermons-la et voyons les tours fleurir, les phares briller, les chantiers inutiles s’éterniser, … à défaut d’un urbanisme cohérent et d’un dynamisme innovant.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.